Petite finale et gros cagnard

Vous pouvez baisser les mains, il n’y aura pas de hold-up cette année !
 
En 2018, nouvelle formule pour la fin du championnat régional : cette année, le 1er affronte uniquement le 2e, le 3e affronte le 4e, et ainsi de suite… Le BAT est pour l’instant 3e, impossible donc de réaliser son coup favori, aka « le hold-up de bâtard ». Les Green & Gold se retrouvent, encore une fois, face aux Lionnes de Savigny pour la médaille en chocolat en bronze.

Rendez-vous est donné tôt… Inconvénient : apparemment trop tôt pour une certaine joueuse qui se réveille tranquilou après 1 heure d’alarmes, 4 messages, 25 appels et une probable tentative d’incendie (comment ça, 8 joueuses cela ne suffit pas ?).
Avantage : idéal pour voir le monsieur et son scooter préparer le terrain. L’occasion pour notre Dutchie de coach d’ajouter photos et vidéos à son dossier « WTF softball fields in France ». Car, oui, notre Dutchie est à chaque fois émerveillé de nos terrains bien frenchy et plus surréalistes les uns que les autres. Ici, le tamisage de l’infield au scooter lui met des étoiles dans les yeux pour la journée !

Petit échauffement, il fait déjà très chaud, juste de quoi être à fond pour le playball à 11h. Allez, 11h06, mot d’ordre de la journée : tout faire pour éviter le troisième match. Ah oui, précisons ici qu’il fait déjà plus de 30 degrés… Autant le dire tout de suite : on a fait sauter les under ! (mais non là-bas dans le fond, on a gardé les maillots…)
BAT au bâton et paf, une frappe – un retrait… Ouais ouais, on a dit qu’on voulait éviter le troisième match. Cette lanceuse nous avait déjà donné du fil à retordre avec ses placements de balles dans la zone et son gant qui aimante les balles, il ne faudrait pas que ça recommence…
Deuxième frappeur et paf, un hit ! Ça y est, le BAT se réveille ! Dans cette première manche, attention… 7 hits pour 7 runs ! Eh ouais, on a pensé à enlever le frein à main. Mais il va falloir se défendre. Quelques semaines plus tôt, les G&G et les Lionnes avaient eu toutes les peines du monde à se départager et les matches s’étaient terminés à +1. Il faut donc conserver cette avance de 7 points qui nous donne de l’air…

Premier frappeur adverse et paf, line pour la deuxième base ! Situation intéressante, 2 retraits et coureur en 3… Il faut rester solide… Pop out au-dessus du catch ! Alors lecteur, le point compte ? ne compte pas ? Eh bien oui, il ne compte pas ! C’est propre, 4 frappeurs, 3 retraits et pas de points !
La première manche achevée, nous voilà en… en… ? Mais non, pas en mi-temps (quoiqu’on aimerait bien, avec c’te chaleur à cuire des chipos). Non, on enchaîne avec la deuxième manche, et les G&G ne lâchent rien. Hop, 2 hits, 2 runs. Certes, c’est un peu moins bon que la première manche, mais les points rentrent toujours. Côté défense, le match est contrôlé : 4 frappeurs, 3 retraits, 0 run. Les jeux d’infield réalisés sont propres, toujours pas d’erreur côté parisien.
Première, deuxième, puis troisième manche – on en profite pour toi cher débutant qui nous lirais : en fait, on dit « inning », mais on verra ça l’année prochaine entre deux entraînements 😉 Si si, le softball c’est fun et simple !

Softball: I'm lovin' it

Softball : Venez comme vous êtes

Cette manche n’est pas brillante… Bon, on va chercher la Mercy Rule (traduction pour les non anglophones : lorsqu’une équipe survole le game, décision d’abréger les souffrances de l’adversaire). Il faut donc 15 points d’écart en troisième manche, et quel est le score ? 9-0, il nous manque encore 6 points… Début de line-up, on y croit… mais non ! Le BAT un poil déconcentré ne marque qu’un point (1 hit) mais n’en encaisse pas.
Quatrième manche, la Mercy Rule se profile, mais encore faut-il ne pas encaisser de point. Autant être large : la fin de line-up sort son bâton et marque 4 points histoire de se donner une petite réserve. Puis avec la défense de feu qui est en place, toujours pas de point encaissé ! Victoire du BAT 14-0 avec 13 hits, le tout sous 37 degrés !

Prochain play ball à 13h15. Ouais parce que quitte à avoir chaud, autant jouer quand le soleil est au zénith pour avoir de belles traces de bronzage.
Pour le deuxième match, changement total de l’équipe BAT !
Non on rigole, on a repris le même line-up. Avec 9 joueuses, les changements sont plutôt limités. Cette fois-ci le BAT commence en défense, et se montre solide d’entrée de jeu. Après avoir concédé un BB, la batterie parisienne est attentive et cut une tentative de vol, catch-shortstop and… out ! Le ton est donné, les BAT Girls n’ont pas l’intention de faire de vieux os sur cette terre battue. Première manche au bâton, sur la même lancée que précédemment mais un peu moins bien, la chaleur sûrement (mais oui c’est une excuse, cher lecteur).
Les Lionnes ont changé de lanceuse, il nous faut prendre notre timing. Cette fois, seulement 3 hits pour 5 points, les runneuses du BAT savent profiter des erreurs défensives adverses. La manche suivante en défense est parfaite : 3 frappeurs, 3 retraits !
Puis, de nouveau les Green & Gold bénéficient d’erreurs adverses pour scorer 5 points, avec 2 hits et bases pleines. Lecteur, à toi la parole : y a-t-il plus frustrant dans ce sport que d’être « LOB » (aka Left On Base) ?? Bases pleines, 3e retrait, ça tire la tronche en quittant le terrain pour repartir en défense.
De passage au bâton, les Lionnes reprennent du poil de la bête et frappent 3 hits leur permettant de marquer 3 points. Pour le moment, 10-3 pour le BAT, qui repasse en attaque. Et ne marque « que » 5 points, soit 3 manquants pour bénéficier de la Mercy Rule en troisième manche.
Savigny au bâton, BAT au taquet : objectif « game over », pas question de prendre plus de 2 points ! Une nouvelle fois, la batterie est attentive, et une nouvelle fois, le vol de 2 est avorté par une relance du catch ! Les Lionnes ne scorent pas, les BAT Girls rentrent au bercail victorieuses (15-3).

Le BAT termine donc 3ème du championnat régional IDF 2018 derrière les machines Évry et BCF. Mais pas de repos, car les finales nationales pointent déjà le bout de leur batte : rendez-vous pour le dernier week-end de championnat de France les 8 et 9 septembre à Mortemart ! D’ici là, on essaie de vous faire un récap de l’aventure N1 des BAT Girls… Stay tuned 😉

1 Reply to "Petite finale et gros cagnard"

  • comment-avatar
    Dutchie
    20 juillet 2018 (15 h 52 min)
    Reply

    Excellent; very well done, Sylvia.
    Merci!


Répondre à Dutchie Cancel reply

Some html is OK